L'organisation administrative du Parc interrégional du Marais poitevin est établie comme suit dans ses statuts :

     Organes décisionnaires     

Organes consultatifs

Comité syndical

Bureau

Président : Yann Hélary

Groupes territoriaux : 4 groupes

> Le comité syndical

Le comité syndical définit les objectifs et les orientations budgétaires du Parc. Il définit les pouvoirs qu'il délègue au bureau et prépare le plan d'action du Parc.
Il est composé des représentants (titulaires et suppléants) des collectivités membres du Parc :

  • 24 représentants régionaux ;
  • 20 représentants départementaux
  • 170 représentants communaux.

> Le bureau

Le bureau établit le projet de budget et prend les décisions dans la limite des pouvoirs délégués par le comité syndical. Il veille au respect des engagements pris dans le Contrat de Territoire et à l'exécution du programme d'équipement du Parc. Il est composé de 18 membres élus par le Comité syndical. Ses membres sont désignés comme suit :

  • 3 représentants par Région, soit 6 membres ;
  • 2 représentants par Département, soit 6 membres ;
  • 2 par département au titre des Communes, soit 6 membres.

> Les groupes territoriaux

Les groupes territoriaux sont des lieux de rencontre et d'échange où sont proposés des axes d'orientation et d'action dans l'esprit du Contrat de territoire.
Ils sont composés des maires des communes adhérentes au Parc et des conseillers généraux des cantons concernés. Il existe quatre groupes :

  • un groupe des communes des Deux-Sèvres,
  • un groupe des communes de Charente-Maritime,
  • un groupe des communes de Vendée occidentale,
  • un groupe des communes de Vendée orientale.

> Les groupes de travail thématiques

Les groupes de travail thématiques sont des groupes de réflexion et de proposition missionnés par le bureau du Parc. De manière temporaire et en fonction des besoins, les groupes de réflexion sont organisés pour résoudre des questions spécifiques (par exemple la question de la signalisation, de la batellerie, des Maisons du Parc, etc.).

Chaque groupe a une composition et un mode de fonctionnement adaptés à la problématique qu'il traite. Un élu est désigné comme rapporteur auprès du bureau du syndicat. Ce dernier étudie les propositions du groupe de travail.