Intégrer la qualité environnementale dans les programmes d'habitat, c'est associer, dès la conception, non seulement les enjeux environnementaux, mais aussi la qualité architecturale, urbaine et paysagère, les principes du bioclimatisme et les énergies renouvelables.

Assurer aux habitants un cadre de vie respectueux de l'identité du marais

Village-rue de La Garette

> Village-rue de La Garette

© PIMP

Le rapport à l'eau a déterminé l'aménagement des espaces agricoles, des villages et des constructions traditionnelles. Aujourd'hui, ce rapport se développe aussi dans les réseaux de promenades, les jardins, les espaces de détente... Anciens et nouveaux usages doivent continuer à refléter l'identité du territoire et à construire la qualité du cadre de vie.

Réaliser une construction dans le Marais poitevin, c'est contribuer à en dessiner l'image de demain.
L'enjeu est de révéler cette singularité, cette identité, en composant des aménagements intégrés à l'existant. Pour cela, il s'agit de choisir avec soin les sites d'implantation, d'inscrire les extensions dans la continuité du bourg traditionnel, de privilégier le renouvellement urbain...

Concevoir de nouveaux espaces de qualité respectueux de l'environnement

Pour concevoir un projet d'aménagement durable, le préalable sera de disposer d'un diagnostic du site retenu pour l'opération. Ensuite, la réussite du projet repose sur la définition d'un bon programme d'habitat.

Les critères suivants sont à inclure dans le programme : les paysages, la forme urbaine, la qualité des espaces publics, les déplacements, la question de l'eau, la gestion des déchets, les énergies et les matériaux.

Enfin, pensez aux énergies renouvelables pour le respect de l'environnement et le développement de l'économie du marais.

> Pour en savoir plus, consultez la brochure Comment mieux intégrer la qualité environnementale dans les programmes d'habitat .