Le Marais poitevin est la deuxième plus grande zone humide de France (après la Camargue), avec une superficie de 100 000 hectares environ. A l'échelle de l'Europe, il représente le tiers des 300 000 hectares des marais littoraux atlantiques.

Prairie à Champagné-les-Marais

> Prairie à Champagné-les-Marais

© PIMP

L'importance des zones humides

Les zones humides constituent des territoires d'exception. Elles représentent une richesse écologique exceptionnelle mais fragile.

Elles sont biologiquement parmi les milieux les plus productifs de la planète. Sur le plan écologique, les zones humides remplissent des fonctions multiples et importantes dont les principales sont :

  • tour à tour "éponge" ou "filtre", les zones humides régulent et assainissent les eaux ;
  • l'accueil d'une biodiversité remarquable ;
  • une zone très riche en éléments nutritifs, véritable "vivier" alimentant une profusion de végétaux et d'animaux.

Mais l'attractivité des zones humides est bien plus large. L'homme en retire souvent un attrait économique (agriculture, pisciculture, conchyliculture, tourisme, etc).

Les zones humides jouent également un rôle très apprécié sur les plans sociaux et culturels. Elles permettent, outre le maintien des paysages, celui des activités témoins d'une histoire et d'une identité.

Enfin, ce sont de véritables laboratoires naturels qui offrent un champ immense de recherche. En France, la superficie des zones humides représente moins de 5 % du territoire. Au cours des 30 dernières années, 85 % des zones humides françaises d'importance majeure ont subi des transformations significatives. Certaines transformations peuvent être qualifiées de dégradation.

Prairie naturelle du marais mouillé

> Prairie naturelle du marais mouillé

© PIMP

Les mesures spécifiques

Les zones humides sont reconnues comme des territoires d'importance internationale depuis 1971, grâce à la convention de Ramsar Convention de Ramsar
La Convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée Convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources.
relative à la protection des zones humides comme habitat privilégié des espèces menacées.
 

Dès lors, de nombreuses définitions ont souligné l'intérêt écologique des zones humides, leurs multiples rôles et l'ensemble des éléments naturels ou humains qui y sont liés.

Les zones humides entrent dans le droit français dans le cadre de la "loi sur l'eau" du 3 janvier (article 2) en 1992. La France et l'Europe prennent alors de nombreuses initiatives en leur faveur.

La zone humide du Marais poitevin est reconnue d'importance majeure. Une structure mobilise depuis 1979 les acteurs locaux autour de sa préservation et de son développement. Elle porte aujourd'hui le nom de "Syndicat mixte du Parc interrégional du Marais poitevin".

Le Marais poitevin est également l'objet d'un suivi spécifique des zones humides de France à travers diverses actions :