L'ancienne briqueterie de La Grève-sur-Mignon (17) est réhabilitée et mise en valeur par la commune de La-Grève-sur-Mignon et le Parc du Marais poitevin.

Vue aérienne de la briqueterie de La Grève-sur-Mignon

> Vue aérienne de la briqueterie de La Grève-sur-Mignon

© Daniel Mar

> Objet de l’action : réhabilitation et valorisation de l’ancienne briqueterie de La Grève-sur-Mignon (17)

> Objectif : créer un pôle de l’éco-habitat et des énergies renouvelables ainsi qu’un espace muséographique sur l’ancienne activité de la tuilerie-briqueterie 

> Rôle du Parc : assistance à maîtrise d’ouvrage (phase 1) puis Maître d’ouvrage (phase 2) par délégation de la commune de La Grève-sur-Mignon, propriétaire du site

> Période : Depuis 2007

> Contact :  Gaëlle Romi

L'ancienne briqueterie de La Grève-sur-Mignon : un projet partenarial ambitieux et exemplaire

La commune de La Grève-sur-Mignon, propriétaire du site et le Parc, mènent une action phare en faveur de la réhabilitation et de la mise en valeur de l'ancienne briqueterie de La Grève-sur-Mignon.

Située au cœur du village, l’ancienne briqueterie, témoin de l’histoire locale, est remarquable par sa qualité architecturale et l'ampleur de ses volumes, ainsi que par son patrimoine industriel illustré par le four Hoffman. Désaffectée depuis 1968, elle tombait en ruines et la pression foncière menaçait. En 2004, la mairie de La Grève décidait de l’acquérir pour la sauvegarder.

Soucieuse de préserver le site et les bâtiments, la commune de La Grève-sur-Mignon sollicite le Parc dès 2006 pour l’accompagner dans sa démarche de sauvegarde puis de valorisation de ce patrimoine exceptionnel. Le projet s’oriente alors vers un Pôle de l’éco-habitat et des énergies renouvelables du Marais poitevin.

Phase 1 : sauvegarde des bâtiments

La briqueterie de la Grève-sur-Mignon a beaucoup souffert de la tempête de décembre 1999. Le confortement de l’ensemble des bâtis par une remise en état du gros œuvre était devenu urgent. Ainsi, la commune – accompagnée par le Parc - engage les travaux de sauvegarde du bâti en 2009 grâce à l’accompagnement technique d’architectes et des partenaires financiers publics et privés motivés par le projet ( Région Poitou-Charentes, Fondation du Patrimoine - Fondation Total, Conseil Général de Charente-Maritime, Etat, fonds parlementaires).

Le projet porte un double objectif :

  • sauvegarder les bâtiments, dans la perspective de la création du Pôle de l’éco-habitat et des énergies renouvelables du Marais poitevin ;
  • conduire cette sauvegarde dans le cadre d’un chantier d’insertion-formation.

Le montage financier (public/privé), la mise en valeur patrimoniale, l’utilisation des matériaux du Marais et son caractère social singularisent le projet et lui confèrent un caractère exemplaire. Le choix de chantier école La BRIQUETERIE ACI-OF signe la volonté des élus de favoriser les personnes en difficultés d’emploi ou d'insertion sociale.

Le lifting d’une vénérable dame de 136 ans
Cheminée et enveloppe du four Hoffmann

> Cheminée et enveloppe du four Hoffmann

© PIMP

La phase 1 du chantier – commencée au printemps 2009 - est achevée depuis le 30 septembre 2011 : réparation tuile par tuile de l’enveloppe du four Hoffmann (bâti unique en Poitou-Charentes) et de l'usine de fabrication, charpente des bâtiments refaites et tuilées, reprise des maçonneries abîmées... Sous la houlette d’Henri Patois, directeur de chantier école La BRIQUETERIE ACI-OF, Sylvie Mekhoukhe, accompagnatrice sociale et professionnelle et Yannick Breton, encadrant technique d'insertion, de 6 à 12 salariés redonnent sa jeunesse à une “vieille dame” de 136 ans... Ils puisent dans l’exercice une confiance et des compétences propres à séduire : 3 anciens apprentis du chantier ont déjà trouvé un emploi dans la construction !

En outre, le chantier-école a métamorphosé un autre bâtiment en espace de démonstration/formation permanente à l’éco-construction. Plus de 1800 stagiaires sont déjà venus s’initier aux techniques valorisant les éco matériaux locaux (bois cordé, mur en paille, chaux, chanvre...) ou pour des rencontres organisées autour des thématiques de l’insertion par l’activité économique.

Phase 2 : ouverture partielle du site à l'été 2013

Logo du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres

> Logo du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres



Le Parc prend le relais de la commune de La Grève-sur-Mignon et devient Maître d’ouvrage pour la suite des travaux avec l’appui financier de partenaires publics et privés ( Union européenne (FEADER), Région Poitou-Charentes, Région Pays de la Loire, Fondation du Crédit Agricole et Caisse régionale du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres).




Le futur Pôle de l’éco-habitat du Marais poitevin
INFORMER, SENSIBILISER, ACCUEILLIR ET FORMER GRÂCE A L'ESPACE DE DÉMONSTRATION/FORMATION


Mur en paille

> Mur en paille

© PIMP

Le Pôle de l’éco-habitat sera un espace à vocation pédagogique et de formation professionnelle. Il s’adressera à des publics du territoire du Marais poitevin : collectivités, professionnels, habitants, formateurs, scolaires et touristes. Il permettra d’informer, de sensibiliser, de former, ce large public sur le thème central de l’éco-habitat : valorisation des matériaux locaux et naturels, intégration des énergies renouvelables, gestion de l’eau et du paysage…

L’espace de démonstration/formation du futur Pôle de l’éco-habitat permet d'ores et déjà de former les personnes intéressées aux techniques de l’éco-construction et à l’utilisation des énergies renouvelables.

Le Pôle de l’éco-habitat est destiné à évoluer grâce à l’expérimentation de différentes techniques tant en termes de matériaux que d’énergie. La démonstration par l’exemple étant la méthode choisie pour la réhabilitation du site de la briqueterie de La Grève-sur-Mignon.

Une muséographie sur la briqueterie
DÉCOUVRIR TOUS LES SECRETS DU PARCOURS DU BRI A LA BRIQUE


Le site reste imprégné de son ancienne vocation industrielle. Une muséographie est installée sous le bâtiment abritant le four Hoffman et complétée de quelques modules en extérieur. Elle permet de découvrir et comprendre par une approche ludique et attractive, le fonctionnement de la briqueterie en partant de la matière première, le bri, aux produits finis, la tuile et la brique.

Cette muséographie s’adresse au grand public : familles, scolaires, touristes… Elle est adaptée aux personnes en situation de handicap ainsi qu’au jeune public (8-12 ans).

Le site est également un lieu privilégié en terme de biodiversité : 11 espèces de Chauves-souris ont été répertoriées, notamment à l’intérieur du bâtiment du four. Une partie de cet espace n'est pas accessible au public pour préserver ces mammifères volants protégés au niveau européen. Un module complémentaire présentera les Rhinolophes, les Grands murins et autres Barbastelles, emblèmes de la biodiversité cachés dans la briqueterie.

Points forts :

  • Sauvegarde d’un patrimoine communal exceptionnel avec remise en état du bâti ancien - Mise en valeur du savoir faire de nos aînés et devoir de mémoire - Développement d’un projet innovant résolument tourné vers l’avenir
  • Création d’un pôle structurant valorisant le développement énergétique durable du Marais poitevin et ses ressources en énergies renouvelables et contribuant à l’animation du territoire
  • Création de 11 emplois en insertion, formation et qualification professionnelle sur le site – 3 anciens apprentis recrutés dans le privé
  • Plus de 1800 stagiaires accueillis dans le cadre de l’espace de démonstration/formation aux matériaux locaux et aux sujets de l’Insertion par l’Activité Économique (IAE)