CNRS de Rennes, ESA d’Angers, INRA, CIVAM du Marais Mouillé... Le Parc met en œuvre de nombreux partenariats de recherche pour étudier les spécificités des prairies naturelles du Marais poitevin. Objectif : adapter les bonnes pratiques d’élevages sur ces milieux pour en améliorer la biodiversité et la productivité...

Prairie de fétuques dans le Marais poitevin

> Prairie de fétuques dans le Marais poitevin

© PIMP

> Objet de l'action : Étudier les spécificités des prairies naturelles

> Objectif : Adapter les bonnes pratiques d'élevage sur les prairies naturelles pour en améliorer la biodiversité et la productivité

> Rôle du Parc : Mettre en œuvre des partenariats de recherche

> Contact :  Dominique Giret

Des éclairages techniques sur la valorisation des prairies naturelles

Le Parc gère le site expérimental du communal  des Magnils-Reigniers (20 ha). L’équipe d’écologie végétale de l’université ECOBIO de Rennes y poursuit des recherches depuis 1995, ayant fait l’objet en 2010 d’une plaquette Conservation des richesses floristiques et faunistiques des prairies subsaumâtres de marais littoraux. “Les acteurs de la recherche trouvent ici un terrain d’étude innovant d’une grande richesse. C’est avec conviction que la commune accompagne le Parc pour faciliter la mise en œuvre et pérenniser ces travaux”, indique Jeanne-Marie Pasquier, Maire des Magnils-Reigniers.

Un guide pour implanter une surface en herbe en Marais poitevin

En 2005, le Parc, l’INRA, les chambres d’agriculture du territoire ont lancé un suivi expérimental sur l’évolution socio-économique et floristique des terres arables reconverties en prairies. Des protocoles techniques encourageant cette reconversion ont fait l’objet d’une plaquette "Implanter une surface en herbe en Marais poitevin" diffusée par le Parc auprès des agriculteurs et organismes concernés...


Une expérimentation vers des systèmes herbagers économes et autonomes

Depuis 2010, un groupe d’éleveurs du CIVAM du marais mouillé conduit une expérimentation avec l’appui des ingénieurs de l’INRA de St-Laurent-de-la-Prée (17) : pesées des animaux en entrée/sortie des pâturages, prélèvements d’herbe, recensements de la flore sur les prairies retenues... l’opération vise notamment à évaluer la qualité fourragère des prairies (validée par les premiers résultats) puis à les valoriser et initier l’amélioration des pratiques.